Trouver un prestataire
Avez-vous besoin d'un contrat d'assurance ?
Découvrez comment trouver un professionnel de santé avec MSH
Déjà membre ?
Connectez-vous pour trouver un professionnel de santé
Equipe commerciale
Service gestion
Équipe commerciale individuels
De 9h00 à 18h00 (CET)
Nous contacter par e-mail
Équipe commerciale entreprises
De 9h00 à 18h00 (CET)
Nous contacter par e-mail
Accès rapide
Le genou est l’articulation qui relie l’os de la cuisse (le fémur) et l’os principal de la jambe (le tibia). La rotule est l’os triangulaire, situé à l’avant du genou, qui ferme l’articulation et tient les muscles de la cuisse et de la jambe.
Le genou permet un mouvement de flexion et d’extension et limite les mouvements dans les autres directions.
Entre les os se trouvent les ménisques. Ce sont des fibrocartilages, relativement souples et très résistants, qui séparent le fémur et le plateau tibial. Ils stabilisent le genou mais servent surtout d’amortisseur pour la pression que le genou subit en permanence. 
Les os du genou sont recouverts à leurs extrémités par du cartilage. C’est un tissu conjonctif principalement composé de chondrocytes (cellules ovoïdes à noyau excentré, constitutives du cartilage adulte) et de collagène. Le cartilage a pour principales fonctions de faciliter le glissement des surfaces osseuses entre elles et de protéger les os en amortissant la pression et les frottements exercés lors des mouvements.
L’arthrose
L’arthrose est l’usure du cartilage, mettant à nu l’os. Sans le cartilage, l’os entre directement en contact avec le ménisque, voire l’os opposé. Cela entraîne une douleur et une difficulté à
la marche, un enraidissement.
Il s’agit d’une maladie progressive et irréversible. Le médecin peut seulement agir sur la douleur et prescrire des antidouleurs adaptés à son intensité. Il peut également recommander des anti-inflammatoires pendant les périodes particulièrement douloureuses : les poussées d’arthrose.
Lorsque ces médicaments ne suffisent plus, se pose alors la question de l’intervention chirurgicale. La pose de prothèse a pour but de soulager la douleur et de rendre de la mobilité au genou pour permettre la marche.
La prothèse de genou
La prothèse de genou remplace le cartilage lésé par des pièces en métal (chrome, cobalt, titane…) ayant la même forme. 
  • Une pièce se fixe directement sur le fémur après avoir enlevé les zones d’os et de cartilage usés.
  • Une pièce s’insère dans le tibia et reproduit le plateau tibial dans sa forme normale, plate et horizontale.
  • Une pièce en polyéthylène s’insère sur l’implant tibial, permettant d’améliorer la congruence articulaire (état de deux surfaces articulaires qui glissent convenablement l’une sur l’autre, sans qu’il existe de luxation pour cette articulation cartilage adulte), de diminuer les frottements et donc l’usure de la prothèse.
  • Une pièce en polyéthylène est cimentée à la rotule pour permettre une meilleure fluidité dans le mouvement.
Le chirurgien, en fonction de l’atteinte des différentes parties du genou peut décider de remplacer tout (prothèse totale) ou une partie (prothèse partielle) des cartilages.
L’opération
L’intervention
Le chirurgien incise sur la partie antérieure du genou, sur 15 cm environ. Le cartilage et les parties usées des os sont retirés. La prothèse est mise en place. Son bon positionnement peut être contrôlé par l’assistance informatique. Puis la fermeture cutanée se fait par des fils ou des agrafes qui seront retirés 3 semaines après. Des petits tuyaux, appelés redons, sont généralement laissés en place dans l’articulation vers l’extérieur pour évacuer les fluides (liquide séreux - tout ce qui présente les caractéristiques de la sérosité, du sérum (partie liquidienne du sang) ou ayant
l’apparence du sérum - ou sang) qui pourraient s’accumuler dans l’articulation. Enfin, un pansement stérile est mis en place pour 3 semaines.

Les redons sont enlevés simplement, sans nouvelle opération, 3 jours après en moyenne. L’opération peut se faire sous anesthésie générale ou sous rachianesthésie (anesthésie de la moitié inférieure du corps). L’intervention dure en moyenne 75 minutes et nécessite une hospitalisation de 5 jours.
La reprise de la marche peut se faire très précocement, dès le lendemain et est assistée par un kinésithérapeute et une attelle. Celle-ci immobilise le genou quelques jours seulement. 

La durée de vie actuelle des prothèses est de 15 ans environ.
Les complications
Toute opération même la plus simple, expose le patient à des complications.
  • Les complications liées à l’anesthésie : pulmonaires, digestives ou cardiaques, se font rares.
  • Les complications peropératoires (qui ont lieu au cours de l’intervention chirurgicale), notamment la lésion des vaisseaux sanguins, des nerfs, des os ou des tendons, peuvent être spontanément réversibles ou, au maximum, nécessiter une nouvelle opération.
  • Les complications post-opératoires précoces sont de l’ordre de 2%. Un hématome qui ne serait pas suffisamment drainé par les redons doit être évacué lors d’une nouvelle opération. De même, une infection peut nécessiter le retrait de la prothèse qui sera remise en place plusieurs mois plus tard. Le risque de phlébite est inhérent à toute opération et justifie un traitement anticoagulant d’un mois en moyenne.
  • Les complications post-opératoires tardives peuvent aussi survenir. La raideur articulaire est d’autant plus probable que le genou était abimé initialement. L’instabilité liée aux tendons, lorsqu’elle ne peut être évitée est généralement bien tolérée. La persistance des douleurs est généralement minime et localisée.
Nos recommandations
- Chaque patient étant différent, une discussion approfondie avec votre chirurgien est indispensable afin de mieux cerner l’indication opératoire. Il jugera en fonction de votre âge, de votre mode de vie, de vos souhaits le moment le plus opportun pour intervenir.
- En cas de doute, un second avis peut vous permettre de mieux cerner cette décision avant de vous engager.
- Des séances de kinésithérapie après l’opération sont indispensables pour prévenir les complications tardives telles que la raideur ou l’instabilité pour permettre la reprise des activités.
- La rééducation peut se poursuivre en dehors des séances de kinésithérapie. Vous pouvez apprendre auprès de votre kinésithérapeute des mouvements simples qui accélèreront le rétablissement.
Comment MSH International peut vous accompagner ?
Si votre mobilité est limitée par l’arthrose, notre équipe médicale vous orientera vers le spécialiste qui jugera de l’intérêt de vous opérer.

Lors de toute demande de prise en charge de chirurgie du genou, MSH International organisera un deuxième avis avec un spécialiste renommé. Pour cette démarche, nous vous demanderons de nous faire parvenir un rapport du chirurgien expliquant les traitements antérieurs ainsi que
les images de scanner ou d’IRM.

Afin d’améliorer votre rétablissement, un kinésithérapeute vous sera conseillé pour une rééducation précoce et de qualité.
Prenez soin de votre santé
Le genou et l’arthroscopie
Le genou est particulièrement important dans nos déplacements quotidiens. Son rôle-clé le rend sujet à de nombreuses pathologies traumatiques ou dégénératives.
Prévenir les lombalgies
Notre vie quotidienne devient de plus en plus sédentaire et stressante. Le dos concentre toutes les tensions de notre corps.
CONSEILS SANTÉ ET BIEN-ÊTRE POUR LES EXPATRIÉS. DÉCOUVREZ TOUS NOS ARTICLES POUR PRENDRE SOIN DE VOTRE SANTÉ
Découvrez le fonctionnement du système de santé de différents pays
Faites votre devis pour votre assurance santé internationale
MSH peut vous aider à sélectionner la solution d’assurance santé internationale qui répondra le mieux à vos besoins.

Vous partez moins d’un an ?
Nous avons la solution d’assurance santé internationale pour votre séjour de moins d'un an : jusqu'à 12 mois, pour un projet personnel, un stage, un programme vacances-travail (PVT) ou tout autre motif.

Vous partez pour un an ou plus ?
Découvrez nos solutions d’assurance santé internationale complètes et "à la carte" et bénéficiez d’une protection optimale pour vous et votre famille durant votre séjour à l’étranger.
Envie d’en savoir plus ?
Découvrez le contrat qui vous convient en quelques clics
Téléchargez nos brochures
Découvrez le contrat qui vous convient en quelques clics
Contactez notre équipe de spécialistes
Nous sommes là pour vous aider dans votre langue 24 h/24 et 7 j/7