Trouver un prestataire
Avez-vous besoin d'un contrat d'assurance ?
Découvrez comment trouver un professionnel de santé avec MSH
Déjà membre ?
Connectez-vous pour trouver un professionnel de santé
Equipe commerciale
Service gestion
Équipe commerciale individuels
De 9h00 à 18h00 (CET)
Nous contacter par e-mail
Équipe commerciale entreprises
De 9h00 à 18h00 (CET)
Nous contacter par e-mail
Accès rapide
L'œil, organe essentiel de la vision, comprend 2 parties : le globe oculaire et le nerf optique qui permet la remontée d'images vers le cerveau.
Pour former une image, les rayons lumineux traversent la cornée, membrane transparente, puis le cristallin qui permet l'accommodation pour le passage de la vision de près vers la vision de loin. Enfin l'image va se former sur la rétine, tissu nerveux et fortement vascularisé qui va transmettre l'image vers le cerveau via le nerf optique.

Les différents troubles de la réfraction ou amétropie

Les troubles réfractifs sont les plus répandus et les plus connus (la myopie, l'astigmatisme, l'hypermétropie). Ils sont le résultat d'une anomalie dans le système optique : œil trop long ou trop court, forme de cornée particulière (en cône...).
 

La myopie

La myopie est une atteinte due à une trop grande distance séparant la cornée et la rétine, l'image perçue va ainsi se trouver devant la rétine. La vision est parfaite de près mais difficile de loin. Sa correction se fait par le port de lunettes ou de lentilles de contact concaves. Avec ces dispositifs, l'image est repoussée vers l'arrière de la rétine afin d'obtenir une vision nette.
 

L'hypermétropie

L'hypermétropie, à l'inverse, est caractérisée par un œil trop court, qui entraîne une vision floue de près alors que généralement la vision de loin est correcte. À la différence de la myopie, l'œil hypermétrope arrive à corriger et à compenser cette déficience. Néanmoins cet effort, finit par entraîner fatigue et maux de tête, notamment en fin de journée. L'hypermétropie à l'inverse de la myopie est corrigée par des verres (ou lentilles) convexes.
 

La presbytie

La presbytie est un défaut de vision dû au vieillissement naturel de l'œil. Au fil des années, le cristallin perd de sa souplesse et l'œil va, dès lors, avoir du mal à mettre l'image au net en fonction de la distance. La correction consistera à adopter le port de lunettes à verres multifocaux dits progressifs afin de retrouver une vision nette, quelle que soit la distance. La presbytie est habituelle après 45 ans.
 

L'astigmatisme

L'astigmatisme rend la vision imprécise de près comme de loin car les contrastes entre les lignes horizontales, verticales ou obliques ne sont pas bien perçus. L'astigmatisme peut s'additionner à d'autres défauts visuels comme la myopie, l'hypermétropie ou la presbytie. Il peut être corrigé par le port de corrections dites toriques, que ce soit sur des lunettes ou des lentilles de contact. Dans tous les cas et en fonction du degré de l'atteinte visuelle et de l'inconfort, une chirurgie réfractive au laser pourra être proposée par l'ophtalmologiste s'il la juge nécessaire.
 

Les principales pathologies oculaires

  • La DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l'âge : c'est une affection chronique et évolutive de la rétine centrale. Elle entraîne une baisse progressive de la vision dite centrale empêchant la lecture, la reconnaissance des visages, la conduite, etc. Dépistée à temps, son évolution peut être ralentie dans sa forme exsudative (« dite humide») par un traitement adapté. À ce jour, il n'y a pas de traitement connu pour la forme atrophique (« dite sèche»). Elle apparaît généralement après l'âge de 50 ans.
  • La cataracte : c'est une opacification partielle ou totale du cristallin qui entraîne une baisse progressive de la vue (vision floue, voilée). Il s'agit de la première cause de cécité dans le monde. En fonction de l'évolution de l'opacification, un traitement chirurgical sera proposé. Il consiste en l'extraction du cristallin qui est remplacé par une lentille artificielle appelée implant intraoculaire. Elle est le plus souvent liée à l'âge, bien que l'exposition au soleil non protégée des yeux est un facteur favorisant.
  • Le glaucome : c'est une maladie chronique de l'oeil, à l'origine de lésions du nerf optique provoquées par une pression intraoculaire trop élevée. Le champ visuel s'en retrouve alors progressivement diminué. Le traitement vise à diminuer cette pression intraoculaire en administrant quotidiennement des gouttes, autrement appelées collyres. Ce traitement doit être poursuivi à vie. Sans aucun traitement, le glaucome dégénère en cécité. En fonction des cas, un traitement chirurgical, éventuellement par laser, peut s'imposer.
  • La rétinopathie diabétique : c'est une complication fréquente, souvent insidieuse, du diabète. C'est une maladie qui affecte la vascularisation de la rétine. Un diabète déséquilibré altère gravement les nerfs et les vaisseaux sanguins pouvant conduire au décollement de rétine. L'oedème maculaire, qui peut provoquer une importante baisse de l'acuité visuelle (en partie irréversible) et l'hémorragie interne de l'oeil, qui peut aller jusqu'à  la perte brutale de la vue, sont les principales manifestations de la rétinopathie diabétique.
 

Comment prévenir les troubles visuels et pathologies oculaires ?

La prévention des troubles et maladies oculaires repose sur des principes simples qu'il vaut mieux appliquer dès le plus jeune âge, afin d'éviter ou ralentir certains processus qui peuvent s'avérer dangereux sur le long terme.
 

1 - Protégez vos yeux du soleil

Une exposition aux rayons du soleil peut endommager la cornée, le cristallin et la rétine de façon temporaire mais parfois peut devenir permanente. Il est donc conseillé de porter des lunettes anti-UV et anti-infrarouge et ne pas oublier le port de la casquette ou du chapeau.
 

2 - Ayez un mode de vie sain et équilibré

Evitez l'alcool et le tabac, facteurs de risque irritant les yeux. La consommation importante d'alcool affecte non seulement la vision sur le court terme, mais également sur le long terme par son effet asséchant: il favorise l'apparition de la cataracte et de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).
 

3 - Evitez l'exposition prolongée aux écrans (ordinateurs ou tablettes)

et notamment à la lumière bleue. La vision en continu des écrans entraîne un assèchement des yeux et une fatigue musculaire de l'œil. Une règle à respecter : ne restez pas fixé sur l'écran plus de 20 mn. Faites des pauses régulières en regardant au loin et en clignant des yeux. Vous pouvez également modifier la hauteur de votre écran d'ordinateur, de sorte à ce que vos yeux, lorsque vous regardez devant vous, arrivent en haut de l'écran. En effet, l'œil se fatigue moins en regardant vers le bas que vers le haut.
  

4 - Ayez un suivi régulier chez l'ophtalmologiste

notamment en cas de prédisposition familiale. Pensez à l'examen préventif pour les enfants dès 2/3 ans. Pour les adultes, un suivi tous les 3 ans est nécessaire, voire tous les ans à partir de 45 ans.
Prenez soin de votre santé
Comment gérer le stress dans votre vie quotidienne ?
Le stress est une réaction physique et psychologique normale face aux exigences de la vie quotidienne. Il est cependant essentiel de prendre du temps pour vous détendre
Préparer votre expatriation
Quels que soient la durée, la destination, et le motif de votre expatriation, un tel changement de vie nécessite une longue préparation en amont.
Conseils santé et bien-être pour les expatriés. Découvrez tous nos articles pour prendre soin de votre santé